mardi 8 novembre 2016

Une vie en 10*15



Sa passion à lui, c'était la photographie. Une de ces passions qui vous dévore et vous enivre.
Elle était arrivée dans son quotidien sans vraiment qu'il ne s'en rende compte.
Elle s'ancrait un peu plus dans sa vie chaque jour qui passait.
Ce qui n'était qu'un loisir de plus au départ occupait maintenant toutes ses journées, entre shootings et retouches photos.
Cette passion prenait maintenant une telle place qu'une nouvelle ambition prit peu à peu de l'ampleur. Il établit longuement des listes pour peser les pour et les contre, se mit à compter chaque sous et lire attentivement sur le sujet.
C'était décidé, il serait photographe !

Pendant de longs mois, il étudia sans relâche pour améliorer cette technique qui lui faisait défaut. Il multipliait les exercices sans se décourager, à la recherche de cette perfection si précieuse pour lui.
Pourtant, inlassablement, les mêmes commentaires revenaient lorsqu'il demandait un avis : les photographies étaient certes soignées, très bien réalisées, mais il manquait quelque chose, ce petit plus qui ferait toute la différence.
Alors il multiplia les visites à des expositions, décortiquant chaque cliché qu'il voyait, afin de comprendre, de trouver ce qui lui manquait.
Il s'arrangeait pour arriver toujours près de l'heure de fermeture, pour discuter plus longuement avec ses confrères et consœurs qui exposaient. Il leur expliquait en quelques mots sa recherche, et tous répondaient de façon unanimes : la créativité ne peut se révéler qu'en y mettant du cœur.
Il y avait encore cette exposition à laquelle il s'était promis d'aller avant de faire le point sur tout ce qu'il avait entendu ces derniers jours.
Il en faisait le tour avec précaution, observant minutieusement chaque cliché accroché quand une photo attira son attention.
D'un point de vue technique, elle n'était pas d'une qualité irréprochable, certains détails étaient irréguliers et quelques flous auraient pu être retravaillés.
Pourtant, cette image résonnait en lui de façon troublante. En quelques secondes, son esprit s'était éloigné de cette pièce et vagabondait dans ses souvenirs.
Un mélange de sentiments l'envahit, de ceux qui vous donnent des frissons et vous font doucement vaciller.
Il s'était tellement appliqué à rechercher le cliché parfait qu'il en avait oublié l'essentiel : l'émotion.

Grâce à cette image, il avait enfin compris ce qui lui manquait depuis le début, le sentiment que l'artiste insuffle dans une photo vraie.

*********************************************************************************

Voici ma deuxième participation au concours d'écriture Au féminin, alors si vous avez aimé, un petit clic par ici pourrait beaucoup m'aider !

Merci merci merci !

Kenji
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une petit bonheur à partager?